Tous les ans, la dernière semaine de juillet, dans le village de Foussais Payré (85) 12 à 14 sculpteurs sur bois créent à la tronçonneuse des œuvres uniques. Suivez sur ce blog cet événement incontournable du sud Vendée.

dimanche 11 décembre 2016

Parcours sculpturel

Les sculptures ont trouvé leur emplacement à Foussais Payré !
Retrouvez les sur cette carte :




Du 27 au 30 juillet 2016, 12 sculpteurs venus de toute la France et même au delà ont œuvré en public pour donner une nouvelle vie à des arbres. Ils ont accepté de nous prêter leurs sculptures, elles sont installées dans la commune pour 1 an. Retrouvez sur ce plan leurs emplacements.
Devant chaque sculpture un panneau vous invite à regarder la vidéo de présentation de l’artiste.
Vous pouvez y accéder avec un smartphone en flashant le QR code ou en empruntant gratuitement une tablette dans les commerces partenaires. D'autres sculptures réalisées précédemment sont également installées. Retrouvez les sur le plan au verso. Elles sont susceptibles de bouger, les artistes pouvant les récupérer dans l'année.
Découvrez au fil de votre balade les lieux remarquables de la Petite Cité de Caractère, mise en valeur dans le cadre du parcours de découverte du patrimoine.
Bonne promenade ! Merci de respecter leurs œuvres.

vendredi 12 août 2016

mardi 9 août 2016

Symposium Sculpture à la Tronçonneuse Foussais Payré 2016

Vidéo réalisée par www.mehdi-media.fr, un GRAND merci à lui pour la qualité de son travail !


Ouest France évoque la sculpture de Maxence.

Maxence Terrier sculpte la vie sur du bois


  • Maxence Terrier a intitulé sa sculpture « Je suis la vie ». Au pied d'une racine où l'on voyait une représentation du Petit Prince, un enfant couché face contre la grève, lui aussi en bois, faisait référence à un événement tragique : la mort du jeune réfugié Syrien, Aylan.  Il a lu Frédéric Lenoir, qui l'a inspiré: « Cultivez la tolérance, ne soyez pas convaincus que vous seuls possédez la vérité ».
    Maxence Terrier a intitulé sa sculpture « Je suis la vie ». Au pied d'une racine où l'on voyait une représentation du Petit Prince, un enfant couché face contre la grève, lui aussi en bois, faisait référence à un événement tragique : la mort du jeune réfugié Syrien, Aylan. Il a lu Frédéric Lenoir, qui l'a inspiré: « Cultivez la tolérance, ne soyez pas convaincus que vous seuls possédez la vérité ». | 
Maxence Terrier a intitulé sa sculpture « Je suis la vie ». Au pied d'une racine où l'on voyait une représentation du Petit Prince, un enfant couché face contre la grève, lui aussi en bois, faisait référence à un événement tragique : la mort du jeune réfugié Syrien, Aylan. Il a lu Frédéric Lenoir, qui l'a inspiré: « Cultivez la tolérance, ne soyez pas convaincus que vous seuls possédez la vérité ».

Lire l'article sur le site de Ouest France

vendredi 5 août 2016

Merci !

Merci à toute l'équipe des bénévoles, à nos partenaires, au nombreux public, et bien sur aux sculpteurs et sculptrices pour cette 6ème édition exceptionnelle.
A l'année prochaine !



Suivez sur ce blog et sur les réseaux sociaux le Symposium au jour le jour ...